Anoptikon

De Anopticamp
Aller à : navigation, rechercher


Olivier Auber a mis en évidence des phénomènes "pluri-vivants" (collusion sans communication directe entre plusieurs humains) à travers le processus qu'il a appelé le "Générateur Poïétique"). Il en a publie ses résultats et réflexions sous le nom qui en devient générique d'"anoptikon", un espace où la lumière partagée entre des cerveaux ou des pensers humains n'est pas optique, où elle est - selon sa terminologie - "anoptique".

Il soulève deux questions importantes dès la couverture de son livre et une troisième fondamentale par sa post-face de Philippe Quéau :

  • le rapport de l'internet et de l'anoptikon introduit comme une exploration de l’internet invisible.
  • son rôle dans l'évolution alors qu'il est présenté comme une échappatoire "à la main de Darwin".
  • sa part dans l'ontologie de l'univers, puisque Philippe Quéau clôt l'ouvrage sur la kénose divine.

Ce sont ces sujets, ceux qui les complètent chez Auber et ceux que notre conflexion [1] pourra elle même introduire, que nous confléchirons ici, de façon participative, en usant notre liste de discussion par mail, de barcamps amicaux, et de ce blik pour en rendre compte.

---
  1. confléchir : réfléchir en commun.